À propos

  • A propos d'AllergoBox

    Intolérance au gluten (ou maladie cœliaque), allergie ou intolérance à la protéine de lait de vache (APLV ou IPLV), à l’œuf, aux fruits à coque ou d’autres aliments, il est souvent très long et fastidieux de trouver des produits alimentaires en adéquation avec ses restrictions ou celles de ses proches.

     

    En créant votre profil AllergoBox et en y renseignant vos allergies et vos intolérances alimentaires, vous pouvez, en quelques clics, identifier des produits et des recettes de cuisines compatibles avec vos contraintes.

     

    AllergoBox vous permettra de gagner beaucoup de temps et de trouver de nouvelles idées pour varier votre quotidien. De nombreuses propositions de recettes et de multiples produits sans gluten, sans lait, sans œuf, sans arachide ou excluant d’autres aliments selon vos besoins vous attendent sur AllergoBox!

     

     

     

     

    AllergoBox est un portail web gratuit, dédié aux allergies et intolérances alimentaires. En partenariat avec le monde médical, les associations de patients et les marques de l’industrie agro-alimentaire, AllergoBox analyse l’étiquetage des produits et vous propose des recettes pour vous aider à identifier des solutions et des idées selon vos restrictions.

     

    Comment ça marche ?   

     

     

    Le projet AllergoBox s’est construit sur l’expérience de ses deux fondateurs, issus du monde de l’informatique et tous deux confrontés aux allergies alimentaires à travers leurs enfants. 

     

    Qui sommes-nous ?  

    

L'allergie à la protéine de sojaL'allergie à la protéine de soja

02 Mai 2016

Désormais le soja est partout ! Venu d’Asie, il est maintenant incontournable dans beaucoup de produits préparés, au rayon diététique ou encore en magasin bio. Si le soja est souvent sous les feux de l’actualité, pour ses bienfaits pour la santé ou au contraire au cœur du débat sur les OGM, qu’en est-il de ses particularités en termes d’allergies alimentaire ? AllergoBox fait le point sur la question avec l’aimable collaboration du docteur Sylvie-Anne André-Gomez, Pédiatre, spécialisée en allergologie et pneumologie de l'enfant.

Une faible prévalence, des populations à risque bien identifiées

La prévalence de l’allergie au soja serait aujourd’hui relativement faible, - de 1 % de la population générale en Europe. Ainsi, sur les 56 cas d’anaphylaxies sévères recensés entre 2005 et 2015 en France par le réseau Allergo-Vigilance, le soja était en cause pour 6 personnes.

Les enfants souffrant d’Allergie aux Protéines de Lait de Vache (APLV) présentent un risque plus élevé d’allergie au soja, entre 7% et 14% d’entre eux sont concernées d’après une étude américaine.

Les personnes atteintes d’allergie à l’arachide peuvent également réagir au soja, 3 à 6% d’entre elles sont ainsi concernées par cette réaction croisée. Des travaux récents ont également mis en avant un risque d’allergie croisée au soja pour les personnes concernées par l’allergie au pollen de bouleau.

Enfin, s’il n’existe pas de certitude sur l’augmentation de la prévalence de l’allergie au soja au sein de la population européenne, notons que celle-ci demeure à la 4ème place des allergies alimentaires les plus fréquentes au Japon, pays très consommateur de soja.

Toutes les formes de soja ne sont pas allergisantes au même point

L’allergie au soja est un terme général. Plus précisément, il faut parler d’allergie à la protéine de soja. L’allergie au soja  dépend donc de la présence de protéines de soja dans les différentes formes sous lesquelles on peut les trouver.

La teneur en protéines de soja des aliments consommés est variable. Par exemple, la sauce soja, qui contient  5% de protéine est très peu allergisante, contrairement aux boulettes de viande ou aux nuggets qui peuvent en contenir  25%.

A noter également, la teneur en graisse de l’aliment contenant du soja  accroit l’allergénicité de celui-ci. Par exemple le Tofu et la crème de soja seront plus allergisants que le lait de soja.

La lécithine de soja se trouve dans la graine du soja et ne contient pas de protéine. L’huile de soja ne contient pas de protéine non plus, dès lors qu’elle est obtenue à partir d’un raffinage de qualité, il faut donc rester prudent et se renseigner avant d’en consommer une en particulier.

L’allergie au soja a la particularité de nécessiter des quantités élevées ingérées avant de déclencher une réaction, ce qui complexifie souvent le diagnostic.

Les jus végétaux de substitution doivent être conseillés par le médecin

Le lait de substitution doit être choisi avec le médecin, car la plupart des boissons végétales, à base de riz ou d’amande sont trop pauvres pour répondre aux besoins de la croissance de l’enfant. En revanche, certaines marques de lait infantile  proposent des formules adaptées  qui contiennent tous les apports nécessaires.