Depuis le 1 juillet 2015, les allergènes alimentaires s’affichent !Depuis le 1 juillet 2015, les allergènes alimentaires s’affichent !

15 Juillet 2015

Pour un allergique ou un intolérant alimentaire l’accès à l’information sur la présence des allergènes dans la composition des produits qu’il consomme est primordial. Un domaine qui a récemment beaucoup progressé grâce, notamment, à un nouveau règlement européen qui entrera en vigueur le 1er juillet 2015 et qui impose une meilleure visibilité de la présence d’allergènes sur l’étiquetage des denrées alimentaires.

Quels sont les allergènes concernés ?

La liste des aliments auxquels il est possible de développer une allergie comporte des centaines de lignes ! Cependant un nombre limité d’allergènes étant responsable de la grande majorité des allergies alimentaires, la règlementation se concentre sur une liste de 14 allergènes principaux qui devront être obligatoirement étiquetés.  Désormais, toute présence de gluten, lait, œuf, soja, arachide, fruits à coque, mollusque, crustacés, poisson, sulfite, lupin, sésame, céleri ou encore moutarde devra être explicitement indiquée.

 

Quel champ d’application ?

Les denrées pré-emballées, comme les produits que nous trouvons au supermarché, doivent désormais être dotés d’une liste d’ingrédients mentionnant explicitement les 14 substances, ainsi que leurs dérivés, en cas de présence dans la composition du produit. Les allergènes doivent ainsi être mis en évidence sur l’étiquette du produit, par l’utilisation d’une police spécifique par exemple.

Les denrées non pré-emballées ne sont pas oubliées par ce règlement. En effet, les restaurants, les cantines, les traiteurs, les rayons à la coupe… doivent également afficher la présence des 14 allergènes. La seule contrainte du règlement porte sur le fait que l’indication de la présence d’allergènes doit être faite obligatoirement par écrit.

Dans la pratique, pour les produits destinés à une consommation immédiate (traiteurs, boucheries…), l’information doit être signalée à proximité immédiate, dans la vitrine par exemple, de façon à ce que le consommateur n’ait aucun doute sur le produit concerné.

Pour les restaurants et les cantines, les responsables d’établissement devront tenir à jour un document écrit indiquant la présence d’allergènes dans les plats proposés, disponible à la demande du consommateur allergique.

 

Une mise en œuvre plus ou moins complexe selon les secteurs

Pour les produits pré-emballés, une majorité des industriels, en anticipation de l’application de ce règlement, a déjà adopté l’étiquetage des allergènes alimentaires depuis quelques années. La seule évolution est son caractère obligatoire à partir du 1er juillet 2015.

En revanche, pour le secteur de la restauration, c’est une petite révolution ! Une avancée pour les consommateurs allergiques qui est comprise mais qui peut faire peur : « Nous avons de plus en plus de clients qui nous questionnent sur la présence d’allergènes dans les plats de notre carte ! Donc ce règlement va de toute façon dans le sens de l’histoire. En revanche ce n’est pas si simple à mettre en œuvre pour les restaurateurs, notamment au niveau du personnel qui doit être sensibilisé compte-tenu des risques, et nous sommes un peu livrés à nous-mêmes » explique Bernard, gérant d’une brasserie à Bordeaux.

Notons toutefois que pour les allergiques alimentaires sévères, aller au restaurant restera tout de même compliqué, en raison du risque élevé de contamination entre aliments au sein d’une cuisine de restaurant.

 

Quels apports pour les consommateurs concernés ?

Un meilleur étiquetage des allergènes est une avancée très importante pour les consommateurs concernés par les allergies et intolérances alimentaires. Malgré tout, faire ses courses ou choisir un restaurant prendra toujours plus de temps, puisqu’il faut consulter physiquement la liste d’allergènes de chaque produit sur son emballage avant de le placer éventuellement dans son caddie. AllergoBox propose ainsi un moteur de recherche de produits alimentaires (et bientôt de restaurants) permettant d’identifier en un clin d’œil des solutions compatibles avec vos restrictions alimentaires. Un gain de temps très important pour faire sa liste de courses !

Article rédigé par AllergoBox et publié sur le site Radins.com